Kanji Japonais

Kanji Japonais

de lecture - mots

Les Kanji (漢字), l'une des trois écritures utilisées dans la langue japonaise, sont des caractères chinois, qui ont été introduits au Japon au 5e siècle via la Corée.


Les Kanji sont des idéogrammes, c'est-à-dire que chaque caractère a sa propre signification et correspond à un mot. En combinant les caractères, il est possible de créer davantage de mots. Par exemple, la combinaison de "électricité" avec "voiture" signifie "train". Il existe des dizaines de milliers de caractères, dont 2000 à 3000 sont nécessaires pour comprendre les journaux. Un ensemble de 2136 caractères a été officiellement déclaré comme "kanji pour l'usage quotidien".

Quelques exemples :


Avant l'introduction des caractères chinois, il n'existait pas de système d'écriture japonais. Lors de l'adoption des caractères, les Japonais n'ont pas seulement introduit les prononciations chinoises originales des caractères, mais ils les ont également associées aux mots japonais correspondants et à leurs prononciations. Par conséquent, la plupart des kanji peuvent encore être prononcés d'au moins deux façons, une façon chinoise (on-yomi) et une façon japonaise (kun-yomi), ce qui complique encore considérablement l'étude de la langue japonaise.

Les kanjis sont utilisés pour écrire des noms, des adjectifs, des adverbes et des verbes. Mais contrairement à la langue chinoise, le japonais ne peut pas être entièrement écrit en kanji. Pour les terminaisons grammaticales et les mots sans kanji correspondant, deux autres écritures basées sur les syllabes sont utilisées, l'hiragana et le katakana, chacune composée de 46 syllabes.

La calligraphie est l'art d'écrire magnifiquement.

 

Collection Tableau Japonais


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Recevez nos articles dans votre boite email.